Hébergement en gîtes

A LOUER A L’ANNEE :

Logement communal T 3 situé au-dessus de la mairie comprenant une cuisine, une salle de bains et WC séparés, plus trois pièces, chauffage électrique. Loyer hors charges : 364 €. Prière de contacter la mairie aux heures d’ouverture.


GÎTES RURAUX :

closerie-lacoussiere

Gîte « La Closerie de La Coussière »
5 personnes maximum
Denis Manaud
La Coussière
19320 Gros-Chastang
Site : www.closerie-lacoussiere.fr
Email : denis.manaud@voila.fr
Tél. : 06 82 13 66 01

geais

Maison de campagne
5 personnes maximum
Max Geais
La Bitarelle
19320 Gros-Chastang
Email: xoumack@free.fr
Tél. : 06 51 13 22 59

Gîte « Lou tres petiots gagnous »
5 personnes maximum
Françoise Brette
La Coussière
19320 Gros-Chastang
Site : www.lacoussiere.free.fr
Email : lacoussiere@free.fr
Tél. : 06 29 92 68 23

metairie-du-fraysse

Gîte « La Métairie du Fraysse »
6 personnes maximum
Christèle Manaud
Le Fraysse
19320 Gros-Chastang
Email : chris.manaud@gmail.com
Tél. : 06 33 91 82 82

charmilles

Chalet « Les Charmilles »
6 personnes maximum
Jean-Marc Chirier
Couffinier
19320 Gros-Chastang
Site : www.charmilles-couffinier.jimdo.com
Email : solange.chirier@orange.fr
Tél. : 05 55 29 23 31

Refuge étape du Ruisseau de la Planche
15 personnes maximum
Solange Chirier
Couffinier
19320 Gros-Chastang
Site : https://refugeruisseaudelaplanche.jimdo.com/
Email : solange.chirier@orange.fr
Tél. : 06 43 88 47 03

Galerie photo

loisirs

 AUX ALENTOURS :
• Le lac de Marcillac-la-Croisille (à 5 km de Gros-Chastang) vous propose toutes les activités nautiques, ski, baignade surveillée, terrains de pétanque, jeux d’enfants, école de voile, planche à voile, canoë-kayak, tir à l’arc, tennis, randonnées pédestres sur des sentiers balisés, VTT…
• Etang de pêche des Ramandes : carte à la journée (truite)
• Piscine à Saint Martin la Méanne
• Le « splash » centre de loisirs aquatiques et d’activités de plein air à Argentat
• Initiation au deltaplane à Monceaux sur Dordogne
• Le Coiroux à Aubazine, piscine, golf, accobranche, pêche, 4X4, parcours balisés à pratiquer à pied ou en VTT. . .
• A Pompadour, vol en mongolfière

• Le château de Sédières, propriété du département, est le siège chaque année en juillet-août d’un festival regroupant expositions, concerts, spectacles, matinées enfantines de grande qualité.

• La Roche-Canillac : tour médiévale de la Roche Basse.
• Le pays des Monédières (suc du May point culminant et sa table d’orientation à 908 m).
• Gimel les Cascades : cascades,  trésor de l’église, vestiges du château de la Roche haute et de l’ancienne église St-Etienne de Braguse.
• Lapleau : le viaduc des « Rochers Noirs » surplombant les gorges de la Luzège.
• Le château de Ventadour : ruines du 13ème siècle.
• Les barrages : la Valette, le Chastang, l’Aigle.
• Les Tours de Merle : spectacle son et lumière.
• Tulle et Brive, 2 principales villes du département de la Corrèze.
• Argentat sur Dordogne : les quais, promenades en gabares (barques d’autrefois qui transportaient du bois à Bordeaux), le vieux quartier..

*Sorties : des randonnées de Bort les Orgues à Argentat (180 km, environ) dans la vallée de la Dordogne, classée Natura 2000 et réserve de biosphère de l’UNESCO.

UN PEU PLUS LOIN :
• Turenne aux portes de brive (l’un des plus beaux villages de france)
• Collonge-la-Rouge village au carrefour du Limousin, du Quercy et du Périgord
• Pompadour, la Cité du Cheval (haras national, un des plus prestigieux avec ses nombreux étalons de sang et de trait)
• Musée des vieux métiers à Ayen
• Le Gouffre de Padirac
• Les grottes de Presques
• Le site de Rocamadour
• La Chaîne des monts d’Auvergne (puy de Sancy)
• Les monts du Cantal (puy Mary à 1787 m)
• Salers très belle cité médiévale
• Aubusson et son musée de la tapisserie.
• Le Musée de l’Homme de Néandertal de la Chapelle aux Saints
• Les villes de Souillac, Sarlat, Saint-Céré, Figeac, Gramat, Périgueux, Aurillac, Saint Flour, Bort Les Orgues, Uzerche…

Actualités communales

Réalisation :

Centrale Photovoltaïque :

La Compagnie du Vent, groupe Engie, a investi 23 millions d’euros pour construire une centrale photovoltaïque à Gros-Chastang (Corrèze).

Filiale du groupe Engie, la Centrale photovolotaïque de la Compagnie du Vent a été inaugurée le 18 septembre 2015 par le Président de la République, M. François Hollande au lieu-dit Roc-du-Doun sur notre commune.

francois-hollande

Ce projet avait été retenu en 2012 par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie suite à un appel d’offres pour la construction d’installations photovoltaïques.

p1050501
 

Cette centrale a été aménagée sur un terrain en friches de 17 hectares sans valeur agricole ni forestière. Elle développera une puissance de 12 mégawatts-crêtes et produira 14,4 millions de Kw/h par an, l’équivalent de la consommation électrique de 8 000 foyers soit la moitié de la population de la préfecture corrézienne de Tulle.
Quelques 36 674 panneaux à haut rendement fabriqués en France par la société Sunpower basée près de Toulouse (Haute-Garonne) ont été installés et équipés de structures mobiles fournies par le bordelais Exosun. Ce dispositif innovant de type trackers permet aux panneaux de suivre la course du soleil et de bénéficier d’un rendement maximum pour une production optimisée.
Grâce au loyer versé par le prestataire durant vingt ans, la commune, a prévu de valoriser le site en partenariat avec le Conservatoire des espaces naturels, la Fédération départementale des chasseurs, l§’Observatoire du cerf et de la faune sauvage, l’ONF garant de la la forêt de résineux à proximité, avec en maître d’ouvrage la communauté de communes Doustre, Plateau des Etangs. Les terrains situés sous les panneaux seront pâturés par des moutons permettant un entretien régulier. 

solaire-150418

Communauté de communes

LA COMMUNAUTE DE COMMUNES :

La petite Communauté de communes du Doustre et du Plateau des Etangs est nichée au cœur de la Corrèze, entre 200 et 600 m d’altitude, à environ 30 minutes du Cantal comme du Lot.

Qu’est ce qu’une Communauté de communes ?

La Communauté de communes est un E.P.C.I. (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) regroupant plusieurs communes d’un seul tenant et sans enclave.
Elle constitue un cadre juridique particulièrement adapté aux actions de coopération entre communes désireuses de mener ensemble un projet commun de développement sur les axes essentiels de la vie locale. Elle possède un certain nombre de compétences (acquises selon les besoins) lui permettant de mener à bien ce développement.
Elle se substitue de plein droit aux communes membres dans toutes leurs délibérations et tous leurs actes se rapportant aux compétences transférées.
L’intercommunalité s’est imposée comme un nouvel acteur de la gestion locale des territoires puisqu’à ce jour 30 000 communes, sur 36 000 que compte notre pays, ont adhéré à une Communauté de communes.

Pourquoi une Communauté de communes ?
La finalité d’une Communauté de communes est l’élaboration d’un projet commun de développement et d’aménagement en milieu rural.
C’est donc avant tout :
• La volonté de travailler tous ensemble au développement de nos communes de façon à élaborer des projets innovants, que les différentes communes n’auraient pu porter seules.
• La volonté de mettre en commun des compétences concernant le développement économique, l’aménagement du territoire, la protection et la mise en valeur de l’environnement, la gestion des rivières, le tourisme, la culture, la communication, l’électrification, les actions en faveur des personnes âgées, le centre de secours et l’école maternelle.
• La volonté de développer l’emploi dans les conditions les plus favorables, d’accueillir les nouveaux habitants, d’offrir des équipements et les services nécessaires pour une meilleure qualité de vie.
• La volonté de protéger et de valoriser un patrimoine naturel et bâti de grande qualité : villages, forêts, rivières, monuments …
Mettre en commun nos potentialités, préserver nos spécificités, renforcer nos solidarités et notre efficacité… Voilà les enjeux de la Communauté de communes.

Historique :

Après de nombreuses réunions d’information et de concertation à compter du 4 septembre 2000 et grâce à la volonté de quelques maires de mettre en place une collaboration plus efficace entre les communes, la Communauté de communes du Doustre et du Plateau des Etangs a pu voir le jour le 4 Décembre 2001 après que Monsieur Le Préfet, par arrêté du 3 septembre 2001, ait fixé le périmètre suite aux délibérations des six communes suivantes :
• CHAMPAGNAC-LA-PRUNE
• CLERGOUX
• GROS-CHASTANG
• GUMONT
• LA ROCHE-CANILLAC
• SAINT-PARDOUX-LA-CROISILLE

Le 7 janvier 2002, le projet de statuts de la Communauté de communes du « Doustre et du Plateau des Etangs » était adopté à l’unanimité.
Au 1er janvier 2007, la commune de SAINT-BAZILE-DE-LA-ROCHE a rejoint la Communauté de communes du Doustre et du Plateau des Etangs.

http://www.cc-doustre-plateau-etang

Le 31 décembre 2016, elle est appelée à fusionner avec l’agglomération de Tulle conformément à la nouvelle organisation territoriale de la république de la loi du 7 août 2015 (NOTRe).

De nouvelles compétences seront transférées vers cette nouvelle collectivité territoriale, en particulier les ordures ménagères et la voirie communale dès le 1er janvier 2017. 

Bienvenue sur notre site internet

 

La commune de Gros-Chastang située dans le département de la Corrèze, arrondissement de Tulle, canton de Ste Fortunade, s’étend sur 13,37 km2.

Elle est bordée à l’est par la rivière de la Dordogne, retenue du barrage de Chastang sur environ un kilomètre. À l’ouest, par le ruisseau du Doustre, en aval du barrage de la Valette sur plus de huit kilomètres.

L’altitude minimale, 260 mètres, se trouve au niveau de la baie de Pramel au bord du lac de retenue du barrage du Chastang, là où la Dordogne quitte la commune, rive gauche, vers Saint-Martin-la-Méanne. L’altitude maximale de 546 mètres est localisée au nord, en limite de Marcillac-la-Croisille, route de Prach.

L’église et le cimetière sont situés au bourg de Gros-Chastang et la mairie à la Bitarelle, sur la route départementale D 18. La mairie se situe, à quinze kilomètres au nord d’Argentat et dix-neuf kilomètres au sud-est de Tulle.

Gros-Chastang est limitrophe de six autres communes :

Saint-Pardoux-la-Croisille/Marcillac-la-Croisille/Gumond/La Roche-Canillac/Saint-Martin-la-Méanne/Bassignac-le-Haut de l’autre côté de la Dordogne

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Gros-Chastang depuis 1793. À partir du XXIème siècle, les recensements de notre commune ont lieu tous les cinq ans (2007, 2012, 2017, etc.). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2012, Gros-Chastang comptait 176 habitants.

Patrimoine local

Patrimoine bâti:

• Eglise du XIIe siècle, restaurée au XIXe

dscf1672

dsc04410

• 6 croix de pierre

dscf1685

• maisons de caractère, toits de lauzes

dscf5421

• Fontaine Saint Front

dscf5456

• Nombreux puits et fours 

 

Patrimoine Naturel:

– Observatoire du cerf

 

 

– Vallée de la Dordogne

Les associations

Comité des fêtes : suite à la mise en sommeil de l’association, une réunion publique pour rechercher tous bénévoles afin de créer un nouveau bureau ou un collectif pour l’organisation de la fête votive aura lieu le jeudi 28 avril à 19 h 30 au Relais des Eaux vives. Les habitants de notre commune, les membres de nos associations ainsi que toutes personnes proches de notre commune sont vivement invités à participer à cette réunion.


Association « La Dordogne de villages en barrages »

dscf9737

Le bureau de l’association est situé à l’Agence Postale de La Bitarelle

Cette appellation évoque l’environnement naturel de la Vallée de la Haute Dordogne dans sa partie la plus sauvage, la plus impressionnante, la plus surprenante. C’est aussi un milieu où l’homme a su apprivoiser la rivière en y implantant les ouvrages colossaux que sont les barrages.
 
Pour la découvrir, une Association portée par dix sept communes s’est constituée afin de valoriser les gorges de la Dordogne ses villages et ses barrages en offrant au grand public, aux randonneurs et aux touristes, un sentier d’environ 150 kilomètres reliant Argentat à Bort les Orgues.

Ce sentier balisé en totalité offre des points de vue magnifiques sur le fleuve, jusque là impossibles d’accès. Au détour des méandres de ce sentier, il y a aussi la découverte d’habitat du siècle dernier, de séchoirs à châtaignes utilisés par nos anciens, d’escarpements rocheux singuliers. Une beauté des paysages qu’offre le versant droit de la Dordogne et la mise en valeur de ses richesses naturelles, patrimoniales et monumentales .

Ce sentier peut être emprunté par des randonneurs pédestres ou VTT.

L’Association organise des randonnées mensuelles. Contactez Annabelle pour plus d’informations

Ce sentier s’inscrit dans la reconnaissance de notre Vallée de la Dordogne qui a été classée au patrimoine de l’UNESCO comme réserve mondiale homme et biosphère et que ses berges ainsi que celles de ses affluents sont incluses dans un site NATURA 2000 afin de préserver la faune, la flore et les espaces remarquables.

L’Association en plus de l’appui des Communes concernées a trouvé un partenaire qui partage cette ambition de respecter l’environnement et dont l’activité fait de lui un acteur majeur et permanent, à plusieurs endroits du site puisqu’il s’agit des Barrages EDF. Une grande complicité est née entre l’Association et EDF pour permettre d’ œuvrer ensemble à la préservation de notre patrimoine naturel.

Aujourd’hui, le sentier doit être connu du grand public et l’Association espère susciter de nombreuses envies de participer au développement de la vie de ce sentier qui a fait l’objet d’un reportage télévisé dans l’émission « Les racines et les Ailes » en Janvier 2014.

En savoir plus sur http://www.dordogne-villages-barrag…

Annabelle : 06.47.12.83.66


SOCIÉTÉ DE CHASSE :

Président : Jean Roudier


COMITÉ DES FÊTES :

Présidente : Isabelle Lescure


CLUB DES ANCIENS :

Président : Jean-Claude Salesse


MA PETITE ACADÉMIE EN CAMPAGNE :

Présidente : Lucrèce Lachenardère


 

 

Le conseil municipal

LE MAIRE : 

le-maire

Christian Madelrieux

LES ADJOINTS :

Jean-Marc Chirier
Jean-Claude Manaud

LES CONSEILLERS :

Sylvia Claverie, Anne-Claude Detour, Reynald Legrand, Gérard Murat

Laurette Plas, Bernard Sialve, Marcel Val

 

Secrétariat : Francine Lescure

Employé Municipal : Alain Beynel

Agence Postale : Chantal Vitrac

Autres services

Entretien Parcs et jardins :

Daniel VALERY

la Coulange 

Tel : 05 55 29 18 33
 

– Élevage de moutons et maraîchages :

Audrey et David

La Chaumette

Tel : 07 86 04 91 59
 

– Céramiques :

annickceramique

Restauration

Café-Restauration-Plats à emporter

eaux-vives

« Le Relais des Eaux Vives » 

Dépôt de pain, journaux, épicerie, dépôt de tabac et multiples services


Tél. : 05 55 29 23 35

Santé, urgences

Maison Médicale (Marcillac la Croisille)

Médecins

05 55 27 84 32

 

Kinésithérapeute

05 55 27 70 46

 

Infirmiers

05 55 27 87 00

05 55 27 86 18

05 55 27 71 16

 

Infirmiers (St Martin La Méanne)

 

 

05 55 29 12 72

05 55 29 10 65

 

Pharmacies:

 

Marcillac la Croisille: 05 55 27 82 09

 

La Roche Canillac: 05 55 29 14 20 

 

 

SAMU: 15

Services publics

AGENCE POSTALE :

Heures d’ouverture :

LUNDI-MARDI-MERCREDI-JEUDI-VENDREDI
10:00?–?12:00 et 14:00?–?15:00
Fermé SAMEDI-DIMANCHE

Tel : 05 55 93 90 63

FOYER RURAL Louis Fraysse :

Tel : 05 55 29 27 19

LA DÉCHETTERIE :

Heures d’ouverture :

MARDI,MERCREDI et VENDREDI : 14h00 – 18h00

SAMEDI : 9h00-12h et 14h00 – 18h00

Tel : 06 78 62 92 09 (Philippe)

GENDARMERIE (Marcillac-la-Croisille) :
Tél. : 05 55 27 81 15 ou 17

POMPIERS
Tél. : 18 

Présentation de la commune

HISTOIRE :

 Gros-Chastang, délimité par la vallée du Doustre et les gorges de la Dordogne, est le bourg qui a donné son nom à la commune. Au fil du temps, le lieu-dit « La Bitarelle » qui vient de « l’habitarelle », connue en d’autres lieux corréziens, indique un endroit d’accueil utilisé jadis sur un passage fréquenté par les voyageurs et les pèlerins, où se tenait une ancienne auberge sur le trajet d’Egletons-Argentat. Elle regroupe en effet, le Relais des Eaux Vives (café restaurant, épicerie, dépôt de pain et multi-services), la mairie, l’agence postale, le foyer rural et le monument aux morts. Alors que l’église, l’ancien presbytère et le cimetière se trouvent à Gros-Chastang dit le Bourg.

 Le nom de Gros Chastang signifie les « gros châtaigniers », en référence à cette essence forestière très présente dans la région. Au XVIIe siècle, la paroisse dépend de plusieurs seigneuries : les barons de la Roche, leurs vassaux les Doumails, le chapitre de Milhau en Rouergue et l’abbaye cistercienne d’Aubazine. Cette dernière possédait, au XIIIe siècle, une grange (prieuré cistercien) au lieu dit Couffinier avec, alentours, le jardin des moines. De nos jours, il s’agit du bois abritant la fontaine Saint Front.

dscf5456

Doumail était le lieu dit où les seigneurs du même nom résidaient. Leur emblème, deux maillets (en patois « dous mails »), figure sur l’ancien cadran solaire en granit actuellement au musée du Cloître de Tulle. Les principales productions du territoire étaient la châtaigne, la pomme de terre, le Sarrasin, le seigle, et quelques animaux de la ferme ce qui permettait aux habitants d’être en auto-suffisance.

 dscf5423